Mes favoris

Les épingles sont sauvegardées à l’aide des cookies, leur suppression dans votre navigateur supprimera vos préférences.

Menu

Retrouvez les perspectives et les convictions de gestion de La Française pour 2020 présentées par Jean-Luc Hivert

19 février 2020

Jean-Luc Hivert, Global Head of Investments La Française, présente les perspectives et les convictions de gestion de La Française pour 2020.

 

Achevé de rédiger le 05 février 2020

Bilan 2019 et perspectives 2020

Même si au final l’économie mondiale reste sur une dynamique satisfaisante, proche de son potentiel de long terme, l’année 2019 s’est illustrée par un contexte politique chargé. 
Les guerres commerciales et le Brexit ont provoqué un ralentissement au 3ieme et 4ieme trimestre, 2019 
Et pourtant, cet environnement volatil n’a pas empêché les marchés d’actions d’inscrire une année record en termes de performances, avec des banques centrales prêtes à tout pour éviter le risque d’une entrée en récession.

Quelles perspective économiques en 2020 ?

Dans les pays développés, le ralentissement voire la récession industrielle est toujours à l’œuvre tandis que la consommation des ménages continue de soutenir le secteur des services et la croissance dans son ensemble. 

Aux Etats-Unis et en Europe, au moins pour les premiers mois de l’année, les indicateurs montrent que la consommation maintiendra l’économie sur son rythme de croissance actuel.
Au-delà de ces quelques mois, l’évolution du marché de l’emploi restera la clef pour évaluer la croissance économique et le risque de contagion de la faiblesse industrielle vers le secteur des services.
Dans les pays émergents, nous avons d’un côté le ralentissement piloté de l’économie chinoise qui va se poursuivre et d’un autre côté de nombreux pays qui enregistreront un rebond de leur croissance économique au premier semestre 2020.

Au-dessus de cette trame économique plane la question du Coronavirus, de son impact humain mais aussi économique. C’est évidemment très difficile à prévoir. Ce que l’on doit rappeler c’est que la Chine représente aujourd’hui 20% de la croissance économique mondiale. Il est donc évident que si les mesures de confinement durent des semaines, ou des mois, l’impact sur l’économie mondiale sera significatif. Et nous devrons alors en sortie de cette crise sanitaire, estimer ce qui sera rattrapable et ce qui ne le sera pas.

Au-delà de ces tendances, le possible relais pour la croissance se situe au niveau budgétaire. Des plans de relance ou des plans d’investissements sont effectivement discutés ici et là mais les barrières politiques seront une nouvelle fois extrêmement difficiles à lever.

Dans les pays développés les banques centrales ont accompagné le ralentissement par des mesures de soutien, avec des baisses des taux aux Etats-Unis et en Europe et des relances de leur programme d’achats d’actifs.

Ces banques centrales restent vigilantes et en cas de ralentissement supplémentaires, elles n’hésiteront pas à agir.

Sur les marché émergents, les assouplissements monétaires ont déjà produit leur effet et sont en grande majorité derrière nous.

Nos convictions de gestion

Côté obligataire, l’environnement actuel plaide encore et toujours pour des taux d’intérêt durablement bas. Les perspectives d’inflation restent très en deçà des objectifs et les banques centrales resteront prudentes à remonter leur taux. Si la croissance se maintient ou se renforce, nous pourrons avoir une remontée limitée des taux d’intérêt long qui resteraient néanmoins sur des niveaux très bas et par conséquent très problématiques pour les épargnants.

A court terme, les obligations des états développés ne présentent pas de risques importants mais pas non plus d’intérêt majeur. Il nous semble préférable de s’y investir via des fonds de performance absolue capables de capter de petits mouvements tout au long de l’année.

Nous continuons de privilégier les obligations crédit avec de nouveau une préférence pour les subordonnées bancaires et un retour sur les obligations à haut rendement qui ont connu une année 2019 difficile mais qui retrouvent aujourd’hui de meilleures perspectives et restent attractives en termes de rendement.

Enfin, nous restons positifs sur les obligations émergentes de bonne qualité et les obligations d’état dits périphériques à l’exception toutefois de l’Italie à court terme en raison du retour du risque politique.

Sur les marchés actions notre positionnement est plus positif. La saison de publications de résultats du troisième trimestre 2019 a montré une stabilisation des prévisions de croissance de résultats en Europe. Les fondamentaux tendant à se stabiliser, les taux d’intérêt devant rester bas, nous pensons que les actifs risqués devraient continuer de progresser. 

En ce début d’année, il nous semble opportun de rajouter progressivement des actions dans nos allocations en privilégiant la zone émergente, les secteurs liés à la croissance économique (industrie, technologie, consommation) et le secteur financier qui pourrait profiter d’une légère remontée des taux d’intérêts à long terme et de l’amélioration de l’environnement économique. 
 

 

Le groupe La Française permet un accès aux expertises de plusieurs sociétés de gestion présentes dans le monde. Afin d’obtenir les informations les plus adaptées, nous avons développé une interface présentant l’ensemble de l’offre selon votre profil et votre pays de résidence.
Indiquez votre profil
1
Pays
2
Langue
3
Profil
Votre pays de résidence
Votre langue
Votre typologie de profil
<p class="new-disclaimer__legal-notice">Avant de consulter le site, nous vous prions de lire attentivement les informations «&nbsp;<a href="fr/mentions-legales/" target="_blank">mentions légales</a>&nbsp;» et «&nbsp;<a href="fr/actualites-reglementaires/" target="_blank">actualités réglementaires</a>&nbsp;» pour votre protection et dans votre intérêt. Celles-ci expliquent certaines restrictions juridiques et réglementaires qui s’appliquent à tous les investisseurs particuliers ou professionnels relevant du droit Français. J’ai lu et j’accepte les modalités d’utilisation de ce site dès lors que je me connecte en tant que non professionnel ou professionnel. <br>Dans le cadre de l’application de la directive européenne relative aux Marchés d’Instruments Financiers («&nbsp;MIF&nbsp;»), merci de préciser à quelle catégorie d'investisseur vous appartenez&nbsp;:</p>
<p class="new-disclaimer__legal-notice">Avant de consulter le site, nous vous prions de lire attentivement les informations «&nbsp;<a href="fr/mentions-legales/" target="_blank">mentions légales</a>&nbsp;» et «&nbsp;<a href="fr/actualites-reglementaires/" target="_blank">actualités réglementaires</a>&nbsp;» pour votre protection et dans votre intérêt. Celles-ci expliquent certaines restrictions juridiques et réglementaires qui s’appliquent à tous les investisseurs particuliers ou professionnels relevant du droit Français. J’ai lu et j’accepte les modalités d’utilisation de ce site dès lors que je me connecte en tant que non professionnel ou professionnel. <br>Dans le cadre de l’application de la directive européenne relative aux Marchés d’Instruments Financiers («&nbsp;MIF&nbsp;»), merci de préciser à quelle catégorie d'investisseur vous appartenez&nbsp;:</p>
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies et autres traceurs pour vous permettre d’obtenir des informations adaptées à votre profil, faciliter le partage de l’information sur les réseaux sociaux, vous garantir la meilleure navigation possible et réaliser des statistiques. Pour en savoir plus, nous vous invitons à vous rendre sur notre Politique en matière de confidentialité et de Cookies. En savoir plus.