Mes favoris

Les épingles sont sauvegardées à l’aide des cookies, leur suppression dans votre navigateur supprimera vos préférences.

Menu

Quels sont les entreprises ou les secteurs qui pourraient profiter de la pandémie de coronavirus ?

25 mars 2020

Nina Lagron, CFA, Head of Large Cap Equities, La Française AM

1.- Quels sont les entreprises ou les secteurs qui, selon vous, pourraient profiter de la pandémie de coronavirus ?

Nous pensons que l'effet le plus important se fera sentir dans le secteur de la technologie, car la digitalisation va jouer un rôle majeur dans le monde de l'après-Covid-19.
Nous pensons que les hyperscalers, les opérateurs de centres de données, les concepteurs de logiciels d'infrastructure de communication, les entreprises spécialisées dans la cybersécurité, les fournisseurs de jeux en ligne et autres fournisseurs de divertissements en streaming, l'apprentissage en ligne ainsi que les entreprises proposant de reproduire des activités de plein air en intérieur seront les principaux bénéficiaires de la période de confinement actuelle. 

2.- En quoi en profiteront-ils ?

La crise sanitaire actuelle aura des conséquences durables sur l’organisation du travail. Dans la période de confinement actuelle, les entreprises sont obligées de mener leurs activités en recourant presque exclusivement au télétravail. Jusqu’à récemment, dans de nombreux pays, le télétravail restait une pratique marginale.
Dans un contexte marqué par le prolongement de la période de confinement, il conviendra de développer des infrastructures de logicielles plus intégrées et plus personnalisées pour faciliter la communication et la collaboration au sein des entreprises.
Nous pensons que la sortie du confinement se fera de manière très lente et progressive et que les entreprises continueront à recourir au télétravail pendant plusieurs mois après la fin de la période de confinement. Si ce mode de fonctionnement parvient à prouver sa résilience en période de crise, les entreprises autoriseront peut-être les salariés ayant demandé à travailler de chez eux à continuer à télétravailler.
Les concepteurs de logiciels permettant le travail collaboratif enregistreront une croissance forte, qui devrait être durable.
Le télétravail devenant la nouvelle norme, la demande pour de l’espace de stockage « cloud » va augmenter, ce qui devrait profiter aux hyperscalers et aux opérateurs de centres de données.
La cybersécurité deviendra de plus en plus importante dans cette configuration de travail à domicile, dans la mesure où la totalité des échanges d’informations à lieu par le biais d’applications en ligne.
Les amateurs de jeux vidéo découvrent actuellement les jeux en streaming et il y a fort à parier que la transition vers le streaming et les jeux en ligne va s’accélérer, et que ce secteur enregistrera une forte croissance à moyen terme.
L’adoption des applications numériques s’accélère également dans le secteur du divertissement : les livres, podcasts, livres audio téléchargeables et évidemment le streaming vidéo profitent d’une conjoncture particulièrement porteuse. Nous pensons que la plupart des personnes ayant souscrit un abonnement à un site de streaming pendant la crise le conserveront par la suite, par souci de confort et après une expérience utilisateur concluante.

Avertissement
DOCUMENT A CARACTERE PROMOTIONNEL DESTINE AUX CLIENTS NON PROFESSIONNELS AU SENS DE LA DIRECTIVE MIF. Les informations contenues dans ce communiqué ne constituent en aucun cas une offre ou une sollicitation d’investir, ni un conseil en investissement ou une recommandation sur des investissements spécifiques. Les éléments d’information, opinions et données chiffrées sont considérés comme fondés ou exacts au jour de leur établissement en fonction du contexte économique, financier et boursier du moment et reflètent le sentiment à ce jour du Groupe La Française sur les marchés et leur évolution. Ils n’ont pas de valeur contractuelle, sont sujets à modification et peuvent différer d’autres sociétés de gestion. Publié par La Française AM Finance Services, dont le siège social est sis 128, boulevard Raspail, 75006 Paris, France et agréée par l’ACPR sous le n° 18673 en qualité d’entreprise d’investissement. La Française Asset Management est une société de gestion agréée par l’AMF sous le n° GP97076 le 1er juillet 1997.

 

Le groupe La Française permet un accès aux expertises de plusieurs sociétés de gestion présentes dans le monde. Afin d’obtenir les informations les plus adaptées, nous avons développé une interface présentant l’ensemble de l’offre selon votre profil et votre pays de résidence.
Indiquez votre profil
1
Pays
2
Langue
3
Profil
Votre pays de résidence
Votre langue
Votre typologie de profil
<p class="new-disclaimer__legal-notice">Avant de consulter le site, nous vous prions de lire attentivement les informations «&nbsp;<a href="fr/mentions-legales/" target="_blank">mentions légales</a>&nbsp;» et «&nbsp;<a href="fr/actualites-reglementaires/" target="_blank">actualités réglementaires</a>&nbsp;» pour votre protection et dans votre intérêt. Celles-ci expliquent certaines restrictions juridiques et réglementaires qui s’appliquent à tous les investisseurs particuliers ou professionnels relevant du droit Français. J’ai lu et j’accepte les modalités d’utilisation de ce site dès lors que je me connecte en tant que non professionnel ou professionnel. <br>Dans le cadre de l’application de la directive européenne relative aux Marchés d’Instruments Financiers («&nbsp;MIF&nbsp;»), merci de préciser à quelle catégorie d'investisseur vous appartenez&nbsp;:</p>
<p class="new-disclaimer__legal-notice">Avant de consulter le site, nous vous prions de lire attentivement les informations «&nbsp;<a href="fr/mentions-legales/" target="_blank">mentions légales</a>&nbsp;» et «&nbsp;<a href="fr/actualites-reglementaires/" target="_blank">actualités réglementaires</a>&nbsp;» pour votre protection et dans votre intérêt. Celles-ci expliquent certaines restrictions juridiques et réglementaires qui s’appliquent à tous les investisseurs particuliers ou professionnels relevant du droit Français. J’ai lu et j’accepte les modalités d’utilisation de ce site dès lors que je me connecte en tant que non professionnel ou professionnel. <br>Dans le cadre de l’application de la directive européenne relative aux Marchés d’Instruments Financiers («&nbsp;MIF&nbsp;»), merci de préciser à quelle catégorie d'investisseur vous appartenez&nbsp;:</p>
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies et autres traceurs pour vous permettre d’obtenir des informations adaptées à votre profil, faciliter le partage de l’information sur les réseaux sociaux, vous garantir la meilleure navigation possible et réaliser des statistiques. Pour en savoir plus, nous vous invitons à vous rendre sur notre Politique en matière de confidentialité et de Cookies. En savoir plus.