Note : tests de résistance bancaire

09 mars 2022

Ce contenu est destiné aux investisseurs professionnels au sens de la directive MIF.

Achevé de rédiger le 08 | 03 | 2022

Stress tests bancaires ukraine/russie

L’année 2022 devait marquer le début d’une nouvelle ère pour les banques européennes : celle des premières hausses de taux avec des perspectives fructueuses de revenus. C’était sans compter sur l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

En effet, le conflit en Ukraine peut avoir de larges implications pour les banques européennes, notamment en raison de provisions pour perte sur prêts plus élevées, des pertes de trading ainsi qu’un cycle de hausses de taux retardé. Les actionnaires seront affectés en 2022, notamment si les banques européennes touchées par la crise ukrainienne décident de réduire et d’arrêter le versement de leurs dividendes. A ce stade et en l’absence d’informations sur la durée de la guerre ainsi que l’ampleur finale de celle-ci, il est difficile d’estimer l’ensemble de ces impacts.

Cependant, les principales banques européennes exposées à la Russie, l’Ukraine et la Biélorussie publient des communiqués de presse afin d’informer les investisseurs de leurs expositions ou non, avec plus ou moins de détails. Les banques européennes les plus exposées à la Russie et à l’Ukraine sont : Raiffeisen Bank International avec 13,7 % d'exposition (en % de l'exposition aux prêts), 1,9 % pour UniCredit, 1,8 % pour Société Générale, 1,2 % pour Intesa Sanpaolo et 0,6 % pour ING Groep.

Afin d’avoir une idée de la perte potentielle sur leur filiale russe/ukrainienne, nous avons testé les banques ci-dessus citées dans des scénarios de stress beaucoup plus sévères que les scénarios dits « d’expropriation » qui ont été publiés par certaines banques.

Double stress test avec des hypothèses très sévères sur les expositions directes à la Russie/Ukraine/Biélorussie : 

Nous supposons dans un premier stress test (i) une baisse de 10 % des revenus du groupe, (ii) des provisions pour pertes sur prêts de 10 % de prêts russe/ukrainien/biélorusse, (ii) la nationalisation de l'entité locale avec la perte subséquente des capitaux propres, (iv) la perte du financement intragroupe, (v) une baisse de 80 % des actifs pondérés par le risque des filiales russe/ukrainienne/biélorusse. Nous ajoutons tout de même un bouclier fiscal de 20 % sur les points (ii), (iii), (iv).

1 - Résultat de cette première simulation

   RBI UniCredit   Société Générale  Intesa Sanpaolo  ING Groep
Perte en capital (mds)   4.2  4.15  4.5  2.27  2.3
 Baisse des RWAs (mds)  13.7  7.52  5.6  2.08  1.04
 Impact CET1 (en bps)  310  99  144  54  68

Afin de tester un scénario du pire cas possible (selon nous), nous supposons dans un second stress test (i) une baisse de 10 % des revenus du groupe, (ii) des provisions pour pertes sur prêts de 25 % de prêts russe/ukrainien/biélorusse, (ii) la nationalisation de l'entité locale avec la perte subséquente des capitaux propres, (iv) la perte du financement intragroupe, (v) une baisse de 80 % des actifs pondérés par le risque des filiales russe/ukrainienne/biélorusse. Nous ajoutons tout de même un bouclier fiscal de 20 % sur les points (ii), (iii), (iv).

Les sites du groupe
Mes favoris

Les épingles sont sauvegardées à l’aide des cookies, leur suppression dans votre navigateur supprimera vos préférences.

Le groupe La Française permet un accès aux expertises de plusieurs sociétés de gestion présentes dans le monde. Afin d’obtenir les informations les plus adaptées, nous avons développé une interface présentant l’ensemble de l’offre selon votre profil et votre pays de résidence.
Indiquez votre profil
1
Pays
2
Langue
3
Profil
Votre pays de résidence
Votre langue
Votre typologie de profil
<p class="new-disclaimer__legal-notice">Avant de consulter le site, nous vous prions de lire attentivement les informations «&nbsp;<a href="fr/mentions-legales/" target="_blank">mentions légales</a>&nbsp;» et «&nbsp;<a href="fr/actualites-reglementaires/" target="_blank">actualités réglementaires</a>&nbsp;» pour votre protection et dans votre intérêt. Celles-ci expliquent certaines restrictions juridiques et réglementaires qui s’appliquent à tous les investisseurs particuliers ou professionnels relevant du droit Français. J’ai lu et j’accepte les modalités d’utilisation de ce site dès lors que je me connecte en tant que non professionnel ou professionnel. <br>Dans le cadre de l’application de la directive européenne relative aux Marchés d’Instruments Financiers («&nbsp;MIF&nbsp;»), merci de préciser à quelle catégorie d'investisseur vous appartenez&nbsp;:</p>
<p class="new-disclaimer__legal-notice">Avant de consulter le site, nous vous prions de lire attentivement les informations «&nbsp;<a href="fr/mentions-legales/" target="_blank">mentions légales</a>&nbsp;» et «&nbsp;<a href="fr/actualites-reglementaires/" target="_blank">actualités réglementaires</a>&nbsp;» pour votre protection et dans votre intérêt. Celles-ci expliquent certaines restrictions juridiques et réglementaires qui s’appliquent à tous les investisseurs particuliers ou professionnels relevant du droit Français. J’ai lu et j’accepte les modalités d’utilisation de ce site dès lors que je me connecte en tant que non professionnel ou professionnel. <br>Dans le cadre de l’application de la directive européenne relative aux Marchés d’Instruments Financiers («&nbsp;MIF&nbsp;»), merci de préciser à quelle catégorie d'investisseur vous appartenez&nbsp;:</p>