Krach 2020, enseignements et perspectives ?

19 mars 2021

Par François Rimeu, Stratégiste Senior, La Française AM

La crise de la Covid-19 que nous connaissons depuis maintenant un an a eu et continuera à avoir de nombreuses répercussions. La transition technologique en cours a été grandement accélérée devant la nécessité de trouver de nouvelles façons de faire fonctionner nos économies alors que par ailleurs, la désindustrialisation en place depuis des décennies dans la plupart des pays d’Europe a mis sur le devant de la scène notre dépendance aux grands centres de production émergents. 

Au-delà de ces prises de conscience, cette crise aura aussi fait éclater le dogme de Bruxelles concernant les déficits budgétaires. Ce que la Banque Centrale Européenne appelait de tous ses vœux depuis de nombreuses années est aujourd’hui une réalité avec un soutien budgétaire d’une ampleur quasiment inédite. Ce constat est vrai dans la grande majorité des pays développés, les États-Unis en tête. Un autre dogme n’a d’ailleurs pas résisté à la crise, celui concernant la mutualisation de la dette dans la zone Euro. En effet, le « Next Generation EU recovery fund » participera à la relance européenne en ciblant les zones les plus touchées par cette crise, au grand dam de certains pays nordiques.

Grâce à l’action extrêmement forte des pouvoirs publiques (bien plus forte qu’au sortir de 2008), la situation macro-économique est aujourd’hui en nette amélioration, avec une croissance mondiale attendue autour de 6% en 2021. Sur le plan sanitaire également, la situation s’améliore avec des vaccinations dont le rythme accélère, ce qui devrait permettre une réouverture progressive des économies entre le 2ème et le 3ème trimestre. Et si l’on considère l’épargne disponible chez les consommateurs, il y a de fortes probabilités que ces prévisions de croissance s’améliorent encore dans les mois qui viennent. Ces bonnes nouvelles ont logiquement eu un impact important sur les marchés financiers, avec des marchés actions en forte progression, des matières premières elles aussi en forte hausse et des marchés obligataires qui voient leurs taux monter depuis quelques semaines. 

La grande question aujourd’hui réside dans le caractère pérenne ou non de l’augmentation des prévisions d’inflation. L’inflation va fortement augmenter au cours de l’année 2021, en lien avec des effets de base très positifs (Q2 aux USA, Q4 en zone Euro), mais au-delà des effets temporaires, quelle va être la dynamique de prix dans les secteurs des services lors de leur réouverture ? La relocalisation des industries sera-t-elle réelle et amènera-t-elle de l’inflation ? Difficile de répondre à ces questions aujourd’hui et difficile d’avoir un avis tranché sur la valorisation des points morts d’inflation. 

Dans ce contexte, les perspectives sur les marchés actions nous semblent favorables, avec une nette préférence pour les secteurs « value » qui profitent de la hausse des taux (dont les banques). Nous sommes plus prudents sur les valeurs technologiques dont les niveaux de valorisation auront de plus en plus de mal à se justifier. Nous sommes aussi prudents sur les taux d’intérêt gouvernementaux et le crédit de bonne qualité à cause des niveaux de taux encore très bas, particulièrement aux Etats-Unis. Les actifs obligataires européens devraient mieux s’en sortir (beaucoup moins de pression inflationniste en zone Euro, moins de relance budgétaire, moins de croissance…). Les actifs à spreads importants (notamment les titres à haut rendement dits spéculatif « high yield ») devraient eux profiter de l’amélioration macro-économique, avec un effet de resserrement de spread qui contrebalancera l’effet négatif de la hausse des taux. Enfin, nous sommes très négatifs sur les taux réels américains : avec une croissance de 7% en 2021, une relance budgétaire de 10% de PIB (sans compter celle votée en décembre) et un consommateur dans 

une forme insolente, la Réserve Fédérale (FED) n’a selon nous pas besoin de maintenir des conditions financières aussi accommodantes. 

Source: La Française AM

Disclaimer
This commentary is intended for non-professional investors within the meaning of MiFID II. It is provided for informational and educational purposes only and is not intended to serve as a forecast, research product or investment advice and should not be construed as such. It may not constitute investment advice or an offer, invitation or recommendation to invest in particular investments or to adopt any investment strategy. Past performance is not indicative of future performance. The opinions expressed by La Française Group are based on current market conditions and are subject to change without notice. These opinions may differ from those of other investment professionals. Published by La Française AM Finance Services, head office located at 128 boulevard Raspail, 75006 Paris, France, a company regulated by the Autorité de Contrôle Prudentiel as an investment services provider, no. 18673 X, a subsidiary of La Française. La Française Asset Management was approved by the AMF under no. GP97076 on 1 July 1997.

 

Les sites du groupe
Mes favoris

Les épingles sont sauvegardées à l’aide des cookies, leur suppression dans votre navigateur supprimera vos préférences.

Le groupe La Française permet un accès aux expertises de plusieurs sociétés de gestion présentes dans le monde. Afin d’obtenir les informations les plus adaptées, nous avons développé une interface présentant l’ensemble de l’offre selon votre profil et votre pays de résidence.
Indiquez votre profil
1
Pays
2
Langue
3
Profil
Votre pays de résidence
Votre langue
Votre typologie de profil
<p class="new-disclaimer__legal-notice">Avant de consulter le site, nous vous prions de lire attentivement les informations «&nbsp;<a href="fr/mentions-legales/" target="_blank">mentions légales</a>&nbsp;» et «&nbsp;<a href="fr/actualites-reglementaires/" target="_blank">actualités réglementaires</a>&nbsp;» pour votre protection et dans votre intérêt. Celles-ci expliquent certaines restrictions juridiques et réglementaires qui s’appliquent à tous les investisseurs particuliers ou professionnels relevant du droit Français. J’ai lu et j’accepte les modalités d’utilisation de ce site dès lors que je me connecte en tant que non professionnel ou professionnel. <br>Dans le cadre de l’application de la directive européenne relative aux Marchés d’Instruments Financiers («&nbsp;MIF&nbsp;»), merci de préciser à quelle catégorie d'investisseur vous appartenez&nbsp;:</p>
<p class="new-disclaimer__legal-notice">Avant de consulter le site, nous vous prions de lire attentivement les informations «&nbsp;<a href="fr/mentions-legales/" target="_blank">mentions légales</a>&nbsp;» et «&nbsp;<a href="fr/actualites-reglementaires/" target="_blank">actualités réglementaires</a>&nbsp;» pour votre protection et dans votre intérêt. Celles-ci expliquent certaines restrictions juridiques et réglementaires qui s’appliquent à tous les investisseurs particuliers ou professionnels relevant du droit Français. J’ai lu et j’accepte les modalités d’utilisation de ce site dès lors que je me connecte en tant que non professionnel ou professionnel. <br>Dans le cadre de l’application de la directive européenne relative aux Marchés d’Instruments Financiers («&nbsp;MIF&nbsp;»), merci de préciser à quelle catégorie d'investisseur vous appartenez&nbsp;:</p>