Guerre en Ukraine, pénurie et flambée des prix, accélérateurs du développement durable

13 mai 2022

Par Patrick Rivière, Président du Groupe La Française Mai 2022

Au lendemain d’une crise sanitaire mondiale qui a disloqué les chaînes de production, l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le premier conflit transfrontalier en Europe depuis la deuxième guerre mondiale, marque un point de basculement majeur sur le plan géopolitique, économique et financier. L’incapacité européenne à sanctionner de manière efficace cette invasion démontre de manière douloureuse la dépendance quasi totale de l’Europe aux importations d’énergie fossile russes ; une dépendance qui, placée dans le contexte du « réchauffement climatique » et économique, prône en faveur d’une transition accélérée vers une 
économie durable.

Question centrale de l’inflation

La guerre est toujours inflationniste, particulièrement lorsqu’elle touche l’un des principaux producteurs de matières premières énergétiques, industrielles et agricoles du monde. La hausse généralisée des  prix dans nombre de secteurs indispensables à l’économie, souligne en effet que la transition vers des énergies non émettrices de CO2 est une nécessité pour garantir la souveraineté de l’Europe et éviter des conséquences lourdes pour l’économie européenne. 

Avant la guerre, le scénario central était que l’inflation devait s’assagir en 2022 et se stabiliser en tendance à partir de 2023, en ligne avec le niveau moyen de 2001-2008, soit 1% au-dessus de la période de basse inflation en 2008-2020. Il faut désormais rajouter au moins 1% de plus à la tendance, soit 3% en zone euro et 4% aux Etats-Unis. Mais, quelle que soit l’issue du pilotage actuel de la politique monétaire, le régime d’inflation à moyen terme devrait être plus élevé que par le passé, à la fois parce que le recul de la globalisation diminue le bénéfice des avantages comparatifs en commerce international et parce que la nécessaire transition énergétique va augmenter les coûts de production.

Trajectoire de transition climatique accélérée…

Concomitamment aux objectifs de l’Accord de Paris, l’Europe ne peut atteindre sa souveraineté énergétique qu’en augmentant de manière conséquente ses investissements dans des énergies décarbonées et en améliorant son efficience énergétique. Le contexte exige des investissements du niveau de ceux faits après-guerre. 

Le renforcement de l’Etat providence et du « quoi qu’il en coute » répond probablement, au moins en partie, à la question du financement de cette transition. Mais quid de la nouvelle donne économique, à savoir les taux réels négatifs ? Les politiques de taux d’intérêt zéro adoptées à la suite de la crise financière globale, ont pour conséquence, dans l’environnement plus inflationniste actuel, de créer des conditions de taux d’intérêt réels fortement négatifs. Et l’ampleur des investissements à réaliser exigeront le maintien de taux d’intérêt réels toujours très bas pour pouvoir être financés par les Etats.

Les sites du groupe
Mes favoris

Les épingles sont sauvegardées à l’aide des cookies, leur suppression dans votre navigateur supprimera vos préférences.

Le groupe La Française permet un accès aux expertises de plusieurs sociétés de gestion présentes dans le monde. Afin d’obtenir les informations les plus adaptées, nous avons développé une interface présentant l’ensemble de l’offre selon votre profil et votre pays de résidence.
Indiquez votre profil
1
Pays
2
Langue
3
Profil
Votre pays de résidence
Votre langue
Votre typologie de profil
<p class="new-disclaimer__legal-notice">Avant de consulter le site, nous vous prions de lire attentivement les informations «&nbsp;<a href="fr/mentions-legales/" target="_blank">mentions légales</a>&nbsp;» et «&nbsp;<a href="fr/actualites-reglementaires/" target="_blank">actualités réglementaires</a>&nbsp;» pour votre protection et dans votre intérêt. Celles-ci expliquent certaines restrictions juridiques et réglementaires qui s’appliquent à tous les investisseurs particuliers ou professionnels relevant du droit Français. J’ai lu et j’accepte les modalités d’utilisation de ce site dès lors que je me connecte en tant que non professionnel ou professionnel. <br>Dans le cadre de l’application de la directive européenne relative aux Marchés d’Instruments Financiers («&nbsp;MIF&nbsp;»), merci de préciser à quelle catégorie d'investisseur vous appartenez&nbsp;:</p>
<p class="new-disclaimer__legal-notice">Avant de consulter le site, nous vous prions de lire attentivement les informations «&nbsp;<a href="fr/mentions-legales/" target="_blank">mentions légales</a>&nbsp;» et «&nbsp;<a href="fr/actualites-reglementaires/" target="_blank">actualités réglementaires</a>&nbsp;» pour votre protection et dans votre intérêt. Celles-ci expliquent certaines restrictions juridiques et réglementaires qui s’appliquent à tous les investisseurs particuliers ou professionnels relevant du droit Français. J’ai lu et j’accepte les modalités d’utilisation de ce site dès lors que je me connecte en tant que non professionnel ou professionnel. <br>Dans le cadre de l’application de la directive européenne relative aux Marchés d’Instruments Financiers («&nbsp;MIF&nbsp;»), merci de préciser à quelle catégorie d'investisseur vous appartenez&nbsp;:</p>