Nos convictions évoluant dans le temps, merci de vérifier que vos préférences correspondent toujours à vos attentes.

Les épingles sont sauvegardées à l’aide des cookies, leur suppression dans votre navigateur supprimera vos préférences.

Supprimer toutes mes épingles

Les actualités 

Pas de tensions salariales supplémentaires malgré un taux de chômage en baisse

06 juin 2017

La semaine a été marquée par les indicateurs d’activité aux Etats-Unis, d’abord correctement orientés avec des revenus des ménages en hausse de +0,4% sur le mois, soit un chiffre rassurant et qui montre un rebond après un premier trimestre décevant.

L’ISM Manufacturing, le PMI Chicago et l’ADP sont eux aussi bien sortis en milieu de semaine mais les chiffres de création d’emploi ont été en revanche très décevants vendredi, avec une inflation salariale qui ne progresse pas, toujours à +2,5% sur les 12 derniers mois. Ce début de semaine verra la suite des chiffres américains importants avec l’ISM non manufacturier et les commandes de biens durables.

Les chiffres d'emploi ont de nouveau fait baisser les taux et le dollar. Malgré cela, nous conservons nos positions avec l’analyse suivante :

  • Le positionnement de marché est nettoyé sur ces actifs. Le biais très vendeur de duration n’est plus présent dans le marché et ce dernier n’est plus acheteur de dollar. Il est en revanche très acheteur d’euro (au plus haut depuis 2013) et très vendeur de dollar canadien (niveau le plus bas enregistré)
  • Les chiffres d’activité américaine confirment pour le moment un rebond de la croissance au deuxième trimestre, les chiffres du premier trimestre ont été revus à la hausse
  • La valorisation de marché concernant la politique monétaire américaine reste très accommodante avec uniquement trois hausses de taux à horizon fin 2019. Pour une économie au plein emploi, avec une croissance stable autour de 2% et une inflation proche de la cible (même si elle est décevante à court terme), cela ne nous parait pas correctement valorisé.

L’asymétrie de ces thèmes semble de plus en plus en notre faveur (positionnement, indicateurs techniques, sentiment).

En Europe, les chiffres de PMI ont été publiés, toujours bien orientés. La croissance portugaise est sortie au-dessus des attentes et la croissance italienne a été revue à la hausse. En revanche, le risque politique italien est en hausse avec une possibilité d’élections anticipées en fin d’année. Les chiffres chinois sont eux en ligne et globalement plutôt rassurants.

Les marchés restent globalement très peu volatils, tant sur les actions, que sur les taux ou les devises. Jeudi prochain, la BCE pourrait nous amener un peu de volatilité avec un potentiel changement de ton même si les chiffres d’inflation que nous avons eus cette semaine (en dessous des attentes à 0,9% sur le core) devraient tempérer leurs ardeurs. Le même jour, le 08 juin, nous aurons les élections au Royaume-Uni avec des sondages qui semblent montrer un resserrement. Nous avons un peu étudié la question et il semblerait que si le taux de participation est élevé, cela risque d’être serré et qu’à l’inverse, s'il est faible, la victoire devrait être suffisamment large pour Theresa May.

La Française & Vous

Le groupe La Française permet un accès aux expertises de plusieurs sociétés de gestion présentes dans le monde. Afin d’obtenir les informations les plus adaptées, nous avons développé une interface présentant l’ensemble de l’offre selon votre profil et votre pays de résidence.

Votre profil d'investisseur
Institutionnels
et entreprises
Professionnels
du patrimoine
Particulier
Votre localisation
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.