Nos convictions évoluant dans le temps, merci de vérifier que vos préférences correspondent toujours à vos attentes.

Les épingles sont sauvegardées à l’aide des cookies, leur suppression dans votre navigateur supprimera vos préférences.

Supprimer toutes mes épingles

Menu
Les actualités 

À quelques jours de l’échéance, les résultats des sondages restent très volatils et stressent les investisseurs

07 novembre 2016

Globalement, les chiffres macroéconomiques sont bons sur la semaine : indicateurs manufacturiers globalement en ligne aux États-Unis, bien orientés en Chine, de même en Europe, chômage en ligne aussi aux États-Unis avec une inflation salariale qui augmente et une croissance qui sort au-dessus des attentes.

Côté microéconomie, la saison des résultats se poursuit sur une tendance similaire : c’est positif, et largement au-dessus des attentes.

Mais le sujet n’est pas là : le marché ne bouge qu’en fonction des sondages sur les élections américaines. Trump remonte dans les sondages, la probabilité de le voir gagner est passée (si on en croit les instituts de sondage) de 13% fin octobre à 33% aujourd’hui, et les marchés stressent : baisse des actions, baisse du dollar vs devises G3, augmentation des primes de risques périphériques, etc… ce n’est pas encore très violent, mais c’est une lente baisse avec chose extrêmement rare : 8 séances consécutives de baisse pour le S&P 500.

Comme à l’approche du Brexit ou tout évènement politique, il est selon nous important de prendre du recul et d’analyser les choses froidement :

  • Les marchés ne savent pas évaluer le risque politique,
  • Lors d’évènements binaires attendus, les ajustements se font extrêmement rapidement,
  • La réaction des marchés lors des 2-3 premiers jours n’est pas toujours cohérente au regard de ce qu’il se passe lors des semaines qui suivent,
  • Et enfin, il faut prendre en compte la structure du marché au moment où l’évènement a lieu.

Donc, qu'est-ce que cela nous dit ?

1/ Tout d’abord que le marché est aujourd’hui très peu acheteur de risque. L’élection américaine est dans la tête des investisseurs depuis longtemps et ils ont tous en mémoire le choc du Brexit. Tout le monde s’est donc préparé, avec des positionnements prudents sur les actions etc… 

2/ Ensuite que la toile de fonds macro et microéconomique est en amélioration, facteurs à priori favorable aux actifs risqués

3/ Que les marchés vont certainement baisser fortement si Trump est élu. Parce que les marchés sont comme ça, les prévisions deviennent auto-réalisatrices, et que cela sera constituera sans doute des points d’achat très attractif.

Donc le but est d’arriver sur l’évènement avec un portefeuille suffisamment allégé pour pouvoir profiter de niveaux de marchés très dégradés en cas de victoire de Trump, mais avec tout de même un peu de risque, la prise est de risque étant déjà aujourd’hui bien rémunérée.

Chaque semaine l'Essentiel Marchés vous propose une analyse des dernières actualités financières par François Rimeu, Responsable du Pôle Total Return La Française Asset Management.

La Française & Vous

Le groupe La Française permet un accès aux expertises de plusieurs sociétés de gestion présentes dans le monde. Afin d’obtenir les informations les plus adaptées, nous avons développé une interface présentant l’ensemble de l’offre selon votre profil et votre pays de résidence.

Votre profil d'investisseur
Institutionnels
et entreprises
Professionnels
du patrimoine
Particulier
Votre localisation
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.