Mes favoris

Les épingles sont sauvegardées à l’aide des cookies, leur suppression dans votre navigateur supprimera vos préférences.

Les actualités 

Une tendance trop marquée pour être ignorée ?

17 août 2018

Historiquement, plusieurs périodes ont été marquées par des craintes de guerres commerciales. La couverture du Time Magazine du 7 octobre 1985, intitulée « Trade Wars » (Guerres commerciales) est une illustration d’Oncle Sam qui tend un bras vers l’avant comme s'il cherchait à stopper net toute possibilité de libre-échange. Pourtant, avant et depuis cette période, ainsi que durant une bonne partie de l’histoire du commerce international, les taxes douanières sont en baisse car les pays deviennent de plus en plus connectés les uns aux autres.

Droits de douane aux Etats-Unis

- Comme l'indique le graphique ci-dessus, les taxes douanières collectées en pourcentage des importations sont en baisse (4 % en 1987 contre moins de 2 % en 2017), ce qui prouve la volonté des gouvernements de privilégier le libre-échange.

• Pourtant, les dommages peuvent être accrus avant que des ententes mutuellement acceptables ne parviennent à être conclues. Avec la montée des craintes liées aux droits de douane, les segments boursiers potentiellement les moins exposés à ce risque devraient susciter l’intérêt des investisseurs. Les petites capitalisations, par exemple, surperforment les grandes capitalisations de plusieurs centaines de points de base depuis le début de l’année. Cette surperformance s’explique vraisemblablement par leur axe davantage « domestique » (la part des revenus étrangers des sociétés représentées dans l’indice Russell 2000 n’est que de 21 %, tandis qu’elle est de près du double pour le S&P 500, avec 39 %).

• En outre, certaines industries pourraient être moins sensibles que d'autres face à ces enjeux commerciaux. Les valeurs internet américaines, par exemple, sont d'ores et déjà largement exclues de certains marchés tels que la Chine, et pourraient par conséquent être moins impactées par des problématiques commerciales, tandis que les gouvernements du reste du monde pourraient davantage cibler les entreprises agricoles. Ce contexte pourrait engendrer des opportunités attrayantes pour les sociétés de gestion qui adoptent une approche active en sélectionnant minutieusement leurs investissements pour distinguer les gagnants des perdants.

Télécharger Alger On the Money

Le groupe La Française permet un accès aux expertises de plusieurs sociétés de gestion présentes dans le monde. Afin d’obtenir les informations les plus adaptées, nous avons développé une interface présentant l’ensemble de l’offre selon votre profil et votre pays de résidence.

Identifiez-vous

1
Pays
2
Langue
3
Profil

Votre pays de résidence

Votre langue

Votre typologie de profil

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies et autres traceurs pour vous permettre d’obtenir des informations adaptées à votre profil, faciliter le partage de l’information sur les réseaux sociaux, vous garantir la meilleure navigation possible et réaliser des statistiques. Pour en savoir plus, nous vous invitons à vous rendre sur notre Politique en matière de confidentialité et de Cookies. En savoir plus.