Nos convictions évoluant dans le temps, merci de vérifier que vos préférences correspondent toujours à vos attentes.

Les épingles sont sauvegardées à l’aide des cookies, leur suppression dans votre navigateur supprimera vos préférences.

Supprimer toutes mes épingles

Les actualités 

Le prix du pétrole poursuit sa baisse et touche de nouveaux points bas sur l’année

27 juin 2017

Le calendrier était peu chargé sur la semaine en termes de chiffres macroéconomiques, sans évènement majeur, les banques centrales étant derrière nous.

Le pétrole reste le principal « driver » des marchés sur la semaine et pèse sur le sentiment global. Les prix du baril continuent de baisser et touchent de nouveaux points bas sur l’année, ce qui porte la performance depuis le début de cette année proche des -20%. Il s'agit de la plus forte baisse enregistrée sur un premier semestre depuis 1997.

Le pétrole est clairement un point de vigilance aujourd’hui. Si la baisse devait s’accentuer, les impacts potentiels pourraient être importants, sur les classes d’actifs et les banques centrales, avec des risques sur la croissance et les perspectives macro-économiques mondiales. Pour le moment, nous continuons de penser que cette baisse est transitoire.

Au Royaume-Uni, les négociations sur le Brexit avec l’Union Européenne ont commencé cette semaine. David Davis (ministre délégué au Brexit) a mis en avant les espoirs pour « un partenariat fort » avec l’Union Européenne, après le départ du Royaume-Uni. Cela est certainement une première étape dans une bonne direction, d’autant plus que Theresa May est actuellement marginalisée suite aux résultats des élections anticipées.

Nous pensons qu’il n’est pas improbable que le sentiment de marché s’oriente progressivement vers un scénario de « soft » Brexit dans les mois qui viennent, mais nous n’oublions pas que nous sommes seulement au début des négociations, ce qui laisse toujours la place aux incertitudes.

Du côté de la Chine, MSCI a annoncé l’inclusion des actions chinoises A dans l’indice MSCI Emerging Markets. Cela devrait se faire progressivement en deux étapes (mai puis août 2018) et représentera un poids de 0,7% de l’indice. Cette décision était très attendue. Nous n’attendons pas d’implications ou d’impacts importants sur les marchés.

En Europe, la publication des PMI sur juin ressort sous les attentes. Le PMI composite est en baisse à 55,7 vs 56,8 au mois précédent. La composante Services est en baisse à 54,7 mais l’activité manufacturière est en hausse à 57,3 soit le plus haut niveau depuis 6 ans.

Malgré cette baisse, l’activité reste robuste et affiche sa plus forte croissance sur le trimestre, soutenue par une reprise globale.

La Banque Centrale Européenne a également publié son bulletin économique, et confirme que l’inflation devrait rester proche de ses niveaux sur les prochains mois.

Aux Etats-Unis, la croissance des PMI ralentit également pour le mois de juin. Le PMI composite est en baisse à 53,0 contre 53,6 au mois précédent, mais les composantes emploi et nouvelles commandes restent solides.

Globalement, les marchés actions sont volatils sur la semaine avec une surperformance des marchés émergents. Les taux sont légèrement en baisse.

La Française & Vous

Le groupe La Française permet un accès aux expertises de plusieurs sociétés de gestion présentes dans le monde. Afin d’obtenir les informations les plus adaptées, nous avons développé une interface présentant l’ensemble de l’offre selon votre profil et votre pays de résidence.

Votre profil d'investisseur
Institutionnels
et entreprises
Professionnels
du patrimoine
Particulier
Votre localisation
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.