Mes favoris

Les épingles sont sauvegardées à l’aide des cookies, leur suppression dans votre navigateur supprimera vos préférences.

Les actualités 

Du côté des actions :Une polarisation géographique et sectorielle comme résultante des annonces politiques

17 octobre 2018

Après un été difficile pour le marché des actions européennes, le mois de septembre reste atone malgré un léger rebond en France et en Italie. La croissance économique mondiale n’est pas remise en cause, pas plus que les résultats des entreprises attendus pour l’ensemble de l’année en Europe ; toutefois, la performance du marché européen reste négative en 2018 alors que le marché américain continue de battre de nouveaux records.

L’analyse des performances boursières montre une claire polarisation géographique et sectorielle comme la résultante des annonces et situations politiques. Autrement dit, la prime de risque appliquée aux marchés européens, et plus particulièrement de la zone euro, reste élevée. Les flux de capitaux montrent également une défiance des investisseurs internationaux à l’égard de la zone euro, alors que les ‘fondamentaux’ militeraient pour une performance positive en 2018. Les 3 raisons ‘politiques’ que nous avions déjà soulignées restent des éléments bloquants : 

  • Guerre commerciale

Après des mois de menaces, de récriminations, de négociations, l’Alena a disparu au bénéfice de son proche cousin, l’USMCA pour "Accord Etats-Unis-Mexique-Canada". Le Canada a rejoint le Mexique le 30 septembre dans un accord, qui ne devrait pas bouleverser la nature des échanges entre les trois pays. Cette nouvelle positive pour les échanges internationaux a été éclipsée par une nouvelle annonce du président Trump visant la mise à exécution de sa menace de taxer 200 Mds$ supplémentaires d’importations chinoises au taux de 10 % dès septembre, puis 25 % au 1er janvier 2019. La Chine réagit en annonçant de nouveaux droits de douane allant de 5 % à 10 % sur 60 Mds$ de biens américains dès ce mois d’octobre. Les US ont déjà annoncé qu’en cas de riposte, ils taxeraient la quasi-totalité des importations chinoises. Cette escalade d’annonces a accru une nouvelle fois la pression et les inquiétudes quant aux conséquences à venir de cette opposition.

  • Aucun progrès sur le Brexit au sommet de Salzbourg

Le risque de non-accord est substantiel et devra attendre, au mieux, le sommet de décembre. Il n’y a aucune garantie qu’un accord soit trouvé avant le 29 mars à minuit, date programmée du Brexit. Le ministre britannique du Commerce, Liam Fox, estimait à 60 % la probabilité d’un "no deal". Le gouverneur Mark Carney a informé le gouvernement des risques économiques et financiers associés au Brexit.

  • Le vote du budget Italien

Malgré la pression exercée par Luigi Di Maio, leader du Mouvement 5 Etoiles de ne pas voter le budget italien 2019 si toutes ses promesses (instauration d’un revenu citoyen, abaissement de l’âge de départ à la retraite et hausse des pensions) n’y étaient pas retenues, le ministre des Finances Giovanni Tria a tenté de maintenir le déficit à 1.6 % du PIB. Finalement, un accord entre le Mouvement 5 étoiles et la Ligue vise un déficit public à 2,4 % du produit intérieur brut entre 2019 et 2021, loin des 0,8 % espérés par Bruxelles dès l’an prochain. Cette nouvelle source de conflit avec Bruxelles maintient une tension élevée au sein de la zone euro.

Lire Orientations & Stratégie

Le groupe La Française permet un accès aux expertises de plusieurs sociétés de gestion présentes dans le monde. Afin d’obtenir les informations les plus adaptées, nous avons développé une interface présentant l’ensemble de l’offre selon votre profil et votre pays de résidence.

Identifiez-vous

1
Pays
2
Langue
3
Profil

Votre pays de résidence

Votre langue

Votre typologie de profil

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies et autres traceurs pour vous permettre d’obtenir des informations adaptées à votre profil, faciliter le partage de l’information sur les réseaux sociaux, vous garantir la meilleure navigation possible et réaliser des statistiques. Pour en savoir plus, nous vous invitons à vous rendre sur notre Politique en matière de confidentialité et de Cookies. En savoir plus.