Nos convictions évoluant dans le temps, merci de vérifier que vos préférences correspondent toujours à vos attentes.

Les épingles sont sauvegardées à l’aide des cookies, leur suppression dans votre navigateur supprimera vos préférences.

Supprimer toutes mes épingles

Actualités 

Révision à la hausse du PIB, avec la demande interne comme principal moteur

13 juin 2017

La semaine a été marquée par le meeting de la BCE et le résultat des élections au Royaume-Uni.

La BCE n’a pas surpris les marchés et laisse les taux inchangés. Comme attendu, elle a marginalement modifié sa " forward guidance " en supprimant le biais à la baisse sur les taux directeurs. Mais le message reste globalement prudent.

Les prévisions de croissance ont été revues à la hausse, les risques apparaissent désormais plus " équilibrés " mais les prévisions d’inflation sont, en revanche, revues à la baisse pour les trois prochaines années et notamment pour l’année prochaine de façon plus importante qu’attendu (principalement en raison de la baisse des prix de l’énergie), respectivement de -0,2% à +1,5%, -0,3% à +1,3 et -0,1% à +1,6% pour les années 2017, 2018 et 2019.

La vision reste donc prudente et Draghi a souligné la nécessité d’être patient du fait de la faiblesse de l’inflation. Pour le moment, il n'y a aucune discussion sur un calendrier de ralentissement du QE.

Au Royaume-Uni, le résultat de l’élection crée la surprise, le parti conservateur de Theresa May perd sa majorité absolue au Parlement. Le parti conservateur a gagné 315 sièges tandis que le parti travailliste de l'opposition, dirigé par Jeremy Corbyn, compte 261 sièges.

Après l’annonce des résultats, la livre baisse d’environ -2%, mais les autres marchés sont restés calmes sans risque de contagion.

Comme aucun parti n'a obtenu la majorité absolue, le Royaume-Uni est confronté à un parlement divisé. On devrait donc s’orienter vers la mise en place d’un gouvernement de coalition, ce qui pourrait potentiellement retarder les négociations de Brexit avec l'Union Européenne.

Nous pensons que l’incertitude politique va demeurer à moyen terme. Nous n’avons pas de fortes convictions aujourd’hui et maintenons notre biais long GBP, dans l’attente d’une réappréciation de la devise, et notre vision vendeuse sur les taux, avec des budgets de risque limités.

Du côté macro-économique, les principaux indicateurs de la semaine sont la publication de l’ISM des services aux Etats-Unis et la publication finale du PIB pour le premier trimestre en zone Euro.

L’ISM non manufacturier ressort très légèrement inférieur aux attentes à 56,9 contre 57,5 sur avril mais la décomposition est bonne, notamment avec le fort rebond de la composante sur l’emploi à 57,8 contre 51,4 le mois précédent. L’activité devrait rester robuste dans le secteur des services. Le PIB du premier trimestre en zone Euro est révisé en hausse à +0,6%. La demande interne reste le principal contributeur à la croissance.

Du côté des marchés, les actions sont restées plutôt calmes sur la semaine. Les taux sont légèrement en hausse et le pétrole poursuit sa baisse après une publication des stocks américains nettement supérieurs aux attentes.

Cette semaine, le point majeur sera le meeting du FOMC pour juin. La FED devrait augmenter ses taux de +25bps (ce qui est totalement attendu par les marchés), et publiera ses nouvelles prévisions économiques.

Peu de changements dans le portefeuille : nous avons légèrement renforcé notre exposition aux actions européennes et notre position vendeuse sur l’euro.

La Française & Vous

Le groupe La Française permet un accès aux expertises de plusieurs sociétés de gestion présentes dans le monde. Afin d’obtenir les informations les plus adaptées, nous avons développé une interface présentant l’ensemble de l’offre selon votre profil et votre pays de résidence.

Votre profil d'investisseur
Institutionnels
et entreprises
Professionnels
du patrimoine
Particulier
Votre localisation
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.