Nos convictions évoluant dans le temps, merci de vérifier que vos préférences correspondent toujours à vos attentes.

Les épingles sont sauvegardées à l’aide des cookies, leur suppression dans votre navigateur supprimera vos préférences.

Supprimer toutes mes épingles

Actualités 

L’une des pires semaines de l’histoire récente…

14 novembre 2016

Le candidat Trump a été élu et les marchés, évidemment, montent ! Magnifique paradoxe que ce marché qui craint un évènement pendant des semaines pour le saluer quand il se produit…

La lecture des marchés à la victoire de Trump semble être la suivante : il va faire de la relance budgétaire, couper les dépenses publiques (Obamacare), baisser les impôts et investir dans les infrastructures. Tout cela est bon pour la croissance et même si les déficits peuvent s’en trouver un peu creusés, ce n’est pas un souci. Ce scénario positif pour la croissance l’est aussi pour inflation, expliquant le très fort mouvement des 2 derniers jours. Mouvement que l’on peut également expliquer par le positionnement très prudent des investisseurs avant le vote. 

Cette analyse du marché ne sera plus nécessairement d’actualité la semaine prochaine et il convient de demeurer très prudents. Les discours protectionnistes pourraient revenir sur le devant de la scène et modifier assez radicalement cette lecture. 

Probablement encore beaucoup de volatilité à anticiper puisque globalement, personne ne sait à quoi s’attendre…

Essayons de prendre du recul et regarder les choses de manière objective :

  • Positionnement du marché qui demeure défensif, facteur technique important

  • Pas de réponses aux questions du marché concernant Trump à espérer dans les prochains jours/semaines. Au mieux quelques déclarations, mais rien de précis.

  • Le marché n’aime pas le vide : en l’absence de nouvelles informations, il continue de vivre sa vie en fonction d’autres données : Chiffres macro et micro-économiques etc... C’est ce qui s’était passé il ya quelques mois lors de l’épisode Brexit. 
  • Cette élection risque tout de même de limiter les flux vers certains actifs potentiellement au centre de la « problématique Trump » : Mexique en tête, et plus globalement une partie du monde émergent.

Nous ne sommes pas inquiet sur les actions tant que les taux ne montent pas de manière trop importante : macroéconomie positive, micro-économie positive également, sous-positionnement des investisseurs. Nous ne pensons pas non plus que les taux puissent continuer leur mouvement haussier très longtemps : la croissance américaine reste orientée à la baisse depuis plusieurs années, et hormis le chiffre de croissance du troisième trimestre, le début d’année était assez calme. Le risque que le marché « overshoot » existe, mais ce n’est pas notre scénario central, surtout étant donné le positionnement déjà vendeur des investisseurs. 

Enfin, les mouvements sur le dollar nous semblent surprenants. De notre point de vue la politique de Trump devrait être un facteur de baisse pour le dollar, mais ce dernier paye, même contre devises G3. 

Chaque semaine l'Essentiel Marchés vous propose une analyse des dernières actualités financières par François Rimeu, Responsable du Pôle Total Return La Française Asset Management.

La Française & Vous

Le groupe La Française permet un accès aux expertises de plusieurs sociétés de gestion présentes dans le monde. Afin d’obtenir les informations les plus adaptées, nous avons développé une interface présentant l’ensemble de l’offre selon votre profil et votre pays de résidence.

Votre profil d'investisseur
Institutionnels
et entreprises
Professionnels
du patrimoine
Particulier
Votre localisation
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.