Nos convictions évoluant dans le temps, merci de vérifier que vos préférences correspondent toujours à vos attentes.

Les épingles sont sauvegardées à l’aide des cookies, leur suppression dans votre navigateur supprimera vos préférences.

Supprimer toutes mes épingles

Actualités 

Forte déception sur l’inflation américaine, qui ralentit significativement

21 juin 2017

Le point majeur de la semaine était le meeting de la FED pour le mois de juin.

La FED a relevé ses taux de +25bps comme attendu. En dépit de chiffres d’inflation plus faible, la FED poursuit sa politique de normalisation monétaire, la plupart des membres du FOMC continue d’anticiper une hausse de taux supplémentaire d’ici la fin d’année.

Au niveau des projections économiques (SEP), la FED s’attend toujours à un marché de l’emploi plus robuste mais avec une inflation plus faible seulement pour l’année 2017. L’inflation devrait retourner progressivement vers les 2%, la faiblesse récente devrait être transitoire.

La question de la réduction du bilan de la FED devrait être évoquée au prochain meeting de septembre, et pourrait éventuellement commencer avant la fin de l’année à un rythme très graduel.

Le biais est donc plus rigide qu’attendu, si l’on regarde la réaction des marchés post meeting, avec un rebond des taux core et du dollar.

Cependant, la probabilité pour une hausse des taux en fin d’année est inférieure à 40%. Les marchés restent beaucoup plus prudents que la FED. Nous continuons de penser de notre côté, que les anticipations de marchés sont trop pessimistes sur l’économie. Nous maintenons notre biais vendeur de duration inchangé.

Par ailleurs, la banque du Japon a laissé sa politique monétaire identique.

Du côté macro-économique de la semaine dernière, les chiffres continuent de décevoir aux Etats-Unis. Les ventes au détail pour le mois de mai sont plus faibles que prévu (en baisse de -0,3% sur le mois) mais la révision du mois dernier est positive. L’inflation sort nettement sous les attentes. Le headline CPI ralentit à +1,9% sur l’année contre +2,2% au mois précédent. La partie core est plus faible également à +1,7%, en baisse pour le 3ème mois consécutif. Bref, nous constatons toujours très peu de pressions inflationnistes à ce stade...

En Europe, l’environnement macro-économique reste orienté positivement. La production industrielle continue de rebondir (avec une hausse de +0,5% par rapport à avril) tirée par le secteur de l’énergie. Sur l’inflation, le CPI final pour mai ressort comme attendu à +1,4%.

En Chine, les ventes au détail et la production industrielle (respectivement en hausse de +10,7% et +6,5% sur les 12 derniers mois) restent bien orientées.

Les marchés actions et les taux étaient en légère baisse sur la semaine. Le marché du pétrole reste sous pression, les prix continuent de baisser suite aux chiffres d’inventaire qui restent globalement élevés.

Cette semaine devrait être plus calme, les banques centrales étant derrière nous.

Nous avons effectué quelques changements sur le portefeuille: 

  • Augmentation de notre exposition sur le dollar canadien et initiation d'une position de spread sur les taux canadiens contre les taux américains, suite aux commentaires rigides du gouverneur de la banque centrale.
  • Renforcement de notre thème sur les pays émergents: achat de Réal brésilien contre dollar
  • Prise de profit au Royaume-Uni sur notre spread de Gilt.
La Française & Vous

Le groupe La Française permet un accès aux expertises de plusieurs sociétés de gestion présentes dans le monde. Afin d’obtenir les informations les plus adaptées, nous avons développé une interface présentant l’ensemble de l’offre selon votre profil et votre pays de résidence.

Votre profil d'investisseur
Institutionnels
et entreprises
Professionnels
du patrimoine
Particulier
Votre localisation
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.